La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Poncer les patins ne lui manquera pas

A 32 ans, Ronald Auderset a décidé de mettre un terme à sa carrière. Le Marlinois en explique les raisons

Ronald Auderset, le 14 janvier dernier sur la piste de Saint-Moritz. © Keystone-archives
Ronald Auderset, le 14 janvier dernier sur la piste de Saint-Moritz. © Keystone-archives

Pierre Salinas

Publié le 04.10.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Skeleton » Poncer les patins jusqu’à sentir pousser des cloques dans les mains ne lui manquera pas. «Préparer le skeleton, refaire les scotches pour qu’il soit joli et aérodynamique… Je dois avouer que c’est quelque chose qui commençait à m’embêter.» Après avoir pris le temps de la réflexion, Ronald Auderset a annoncé la semaine passée (lire La Liberté du 30 septembre) qu’il mettait un terme à une aventure de 15 ans dans un sport certes marginal mais qu’il aura contribué à faire mieux connaître du grand public, dans le canton de Fribourg pour le moins.

Pétochards s’abstenir. Glisser dans une piste verglacée, la même que les spécialistes de bobsleigh, mais la tête la première en serrant les fesses et les dents: un hobby qui n’est pas donné à tout le monde. Qui n’est pas donné… tout court. L’aspect financier – une saison coûte plus de 30 000 francs, rien que pour le matériel – a pesé dans la balance. Mais c’est bien de lassitude dont parle le Marlinois de 32 ans, lequel aurait

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11