La Liberté

Quand l’ambulancier fait du rappel

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les ambulanciers varient chaque année les lieux en optant parfois pour des environnements urbains, des ponts, des chantiers. Cette année, ils avaient choisi une falaise à Grandfey, vers Fribourg. © Alain Wicht
Les ambulanciers varient chaque année les lieux en optant parfois pour des environnements urbains, des ponts, des chantiers. Cette année, ils avaient choisi une falaise à Grandfey, vers Fribourg. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
20.07.2021

Le Service d’ambulances de la Sarine se forme chaque année à des interventions en terrain difficile

Lise-Marie Piller

Entraînement » Un homme suspendu à un harnais oscille au-dessus d’un paysage vertigineux. Le vent fait frémir les arbres et les falaises jaillissent d’un sol parsemé de feuilles, ce début de semaine dans une forêt proche du viaduc de Grandfey à Fribourg. Un sportif qui fait du rappel? Pas du tout, si l’on se fie au gilet fluo de Gaëtan Delley et à son uniforme noir, où sont accrochés plusieurs sacs. Comme ses collègues du Service d’ambulance de la Sarine (SAS), cet ambulancier doit effectuer au moins une demi-journée de formation continue concernant les interventions en terrain difficile.

Le fait de convier les médias à l’entraînement permettait au SAS de marquer le coup pour ses 30 ans. Car le service a reporté les festivités à 2022 en raison de la pandémie.

Falaises et échafaudages

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00