La Liberté

Le bar de la bénichon fait batailler

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Du Conseil général, les échos de la fête ricochent jusqu’au château préfectoral. Charly Rappo
Du Conseil général, les échos de la fête ricochent jusqu’au château préfectoral. Charly Rappo
"Il y a un principe d'égalité à respecter" François Genoud
"Il y a un principe d'égalité à respecter" François Genoud
Partager cet article sur:
06.11.2020

Les festivités organisées par la jeunesse de Châtel-Saint-Denis interpellent jusqu’au Conseil général

Stéphane Sanchez

Autorisation » Le groupe PDC n’a pas caché son «profond scepticisme», mercredi soir, lors de la séance du Conseil général de Châtel-Saint-Denis. Le déclencheur: les festivités de la bénichon organisées par la société de jeunesse les 16, 17 et 18 octobre à l’ancienne gare, dans une cantine de 300 places. «Comment se fait-il, dans le contexte d’approche de la 2e vague qui tendait à imposer des mesures plus restrictives, que le Conseil communal n’ait pas prudemment et consciencieusement décidé de renoncer à l’ouverture d’une telle cantine, sachant qu’une distanciation ne serait pas garantie?» interroge Marc Vuichard, rapporteur du groupe.

Réponse du syndic Damien Colliard: «Lorsque la demande a été faite au Conseil communal, il y avait possibilité de monter un b

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00