La Liberté

L’opposition au projet ne désarme pas

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Cette illustration présente le projet de nouvelle jonction autoroutière de Chavannes sur l’A1, qui prévoit une couverture végétalisée et fait la part belle à la mobilité douce. © Forster-paysage
Cette illustration présente le projet de nouvelle jonction autoroutière de Chavannes sur l’A1, qui prévoit une couverture végétalisée et fait la part belle à la mobilité douce. © Forster-paysage
L’opposition au projet ne désarme pas
L’opposition au projet ne désarme pas
Partager cet article sur:
16.06.2021

La nouvelle jonction autoroutière de Chavannes devrait être couverte et végétalisée sur 150 mètres

Raphaël besson

Trafic routier » Parler d’autoroute aujourd’hui tient de la gageure. Le cas de Chavannes-près-Renens est emblématique des difficultés de l’époque. Entre une croissance démographique cantonale, dont le Conseil d’Etat se félicite, des autorités qui se dotent «d’ambitieux plans climat», et des opposants qui annoncent poursuivre leur combat même si le projet a été revu et amélioré: certains parlent de grand écart, d’autres de paradoxe.

Avec ce nouveau projet de jonction à Chavannes sur l’A1, «nous pouvons aller de l’avant», s’est réjoui hier Stefano Coraducci, chef de filiale à l’Office fédéral des routes (OFROU). Le projet de 2018 avait suscité pas moins de 236 oppositions, la colère des riverains comme le mécontentement de certaines communes.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00