La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un Glaronais à l’accent neuchâtelois

Le Glaronais Thomas Hefti nourrit un amour de la langue française qui l’a amené à étudier le droit à Neuchâtel. © Keystone
Le Glaronais Thomas Hefti nourrit un amour de la langue française qui l’a amené à étudier le droit à Neuchâtel. © Keystone
Partager cet article sur:
Publié le 30.11.2021

Thomas Hefti marche sur les traces de ses illustres aïeux et devient président du Conseil des Etats

Ariane Gigon, Glaris

Portrait » Thomas Hefti, 62 ans, Glaronais, libéral-radical, siégeant à Berne depuis 2014, avare d’interventions parlementaires, s’exprimant toujours posément: c’est un portrait-robot possible du nouveau président du Conseil des Etats, élu hier. Derrière ce Neuchâtelois de cœur, qui parle français presque sans accent, se déroule le fil d’une longue lignée de politiciens, une sorte d’«aristocratie» d’industriels glaronais.

Dans le salon du cabinet d’avocat-notaire qu’il gère avec son épouse, à Glaris, une vitre en plexiglas rappelle les aléas du présent. «Je ne comprends pas le rejet, voire la haine, que certaines personnes ont pour le vaccin», dit Thomas Hefti. «Enfants, nous avions été si heureux de pouvoir nous faire vacciner contre la poliomyélite. D&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00