La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pression sur les ports francs suisses

Le conflit en Ukraine attire l’attention internationale sur les ports francs où des avoirs russes sont cachés

Les ports francs, à l’instar de celui de Genève, ressemblent à des cavernes d’Ali Baba modernes. © Keystone
Les ports francs, à l’instar de celui de Genève, ressemblent à des cavernes d’Ali Baba modernes. © Keystone

Olivia Chang, Swissinfo

Publié le 27.06.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Culture du secret » Depuis le début de la guerre en Ukraine, la Suisse fait l’objet d’une attention croissante quant à sa traque des avoirs russes. Y compris dans les ports francs, ces grands entrepôts où les marchandises peuvent être stockées sans être soumises aux taxes et aux droits d’importation. Le secret et la confidentialité sont inhérents à leur fonctionnement. La Suisse en compte sept ainsi que 174 entrepôts douaniers ouverts. Les deux types d’emplacement remplissent des fonctions similaires. Il existe néanmoins une différence: les autorités douanières sont présentes dans les ports francs.

Le conflit en Ukraine n’a fait que remettre les ports francs, et leur culture du secret, sur le devant de la scène, les spécialistes critiquant le fait que la réglementation en vigueur laisse certains avoirs russes

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11