La Liberté

Craintes liées à l’aide sociale

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Durant la crise sanitaire, de longues queues se sont formées devant les endroits où les associations distribuaient de la nourriture. © Alain Wicht-archive
Durant la crise sanitaire, de longues queues se sont formées devant les endroits où les associations distribuaient de la nourriture. © Alain Wicht-archive
Partager cet article sur:
15.06.2021

La pandémie a rendu visible une pauvreté qui prend de l’ampleur. De nombreux ayants droit renoncent à se faire aider de peur de perdre leur titre de séjour. Les villes s’inquiètent. Zurich tente une nouvelle voie

Ariane Gigon, Zurich

Pauvreté » Environ un quart: c’est la proportion estimée de personnes qui auraient droit à l’aide sociale en Suisse mais qui y renoncent, souvent pour ne pas être expulsées. Des villes mettent en garde contre les conséquences de ce renoncement, synonyme d’augmentation de la pauvreté. Zurich lance un projet pilote d’aide sociale «parallèle» et une initiative parlementaire fédérale demande de ne plus lier aide sociale et titre de séjour ou d’établissement.

La pandémie s’estompe, mais les longues files de personnes attendant de recevoir un sac de nourriture sont toujours présentes dans les villes. Les images de cette pauvreté dans la riche Suisse ont choqué loin à la ronde, mais elles n’ont pas surpris les responsables des affaires sociales des villes.

«Un des facteurs centraux de cet

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00