La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Tennis: Pour Marie Mettraux, l’équilibre passe aussi par le Burundi

Pour la Fribourgeoise de 24 ans établie à Alicante, la vie de professionnelle inclut les interclubs et les destinations «hors du commun». Bujumbura, où elle s’est rendue début avril, en est une.

Marie Mettraux disputera les interclubs de ligue A avec le TC Mail dès le mois d’août prochain. © DR
Marie Mettraux disputera les interclubs de ligue A avec le TC Mail dès le mois d’août prochain. © DR

Pierre Salinas

Publié le 15.05.2024

Temps de lecture estimé : 3 minutes

«J’ai l’impression d’avoir franchi un palier, même si cela ne se voit pas forcément sur la feuille de résultats.» Faire confiance au processus et au travail fourni au quotidien: pour Marie Mettraux, qui espère à l’avenir pouvoir vivre de sa passion, et qui pour ce faire aura besoin d’atteindre le top 200 mondial, le tennis est un sport de toucher mais aussi de ressenti. D’équilibre enfin, mot qui mériterait un «s» final, tant ils sont nombreux et difficiles à trouver.

Etablie à Alicante depuis octobre 2021, la Neyruzienne de 24 ans, qui occupe cette semaine la 756e place à la WTA, a déniché en l’académie Tennis Positivo qu’a intégrée à son tour son petit ami Louroi Martinez (ATP 1699) l’endroit idéal pour parfaire son apprentissage. De la Costa Blanca espagnole, elle arpente le circuit international à la recherche de points qui la feront grimper au classement.

La vie de professionnelle n’exclut pas les interclubs, qui battent leur plein en Suisse, pour «Marie l’exilée» é

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11