La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des discussions et des sacrifices

En play-off, les situations spéciales peuvent faire la différence. Gottéron a appris de ses errances passées

Julien Sprunger (au premier plan, de dos) ouvre la marque lors de l’acte III du quart de finale contre Lausanne. C’était mardi et les Dragons évoluaient à 5 contre 3. © Keystone
Julien Sprunger (au premier plan, de dos) ouvre la marque lors de l’acte III du quart de finale contre Lausanne. C’était mardi et les Dragons évoluaient à 5 contre 3. © Keystone

Patricia Morand

Publié le 02.04.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Quarts de finale » Seize fois en supériorité numérique depuis le début de la série contre Lausanne, Gottéron en a profité cinq fois pour marquer un but. Quinze fois en supériorité, les Lausannois ont été bien empruntés pour installer leur jeu de puissance et, pire, ont capitulé à deux reprises! Les Dragons ont clairement fait la différence dans les situations spéciales depuis le début de ce quart de finale 100% romand. «Notre jeu de puissance avait été catastrophique l’année dernière en play-off. C’est clairement ce qui nous avait coûté l’élimination», rappelle Christian Dubé. En 21 possibilités d’installer son jeu de puissance, Genève avait fait mouche six fois. Fribourg avait dû se contenter d’une seule réussite en 19 supériorit

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11