La Liberté

Carton plein pour l’équipe de Suisse

Les protégés de Patrick Fischer ont battu l’Allemagne (4-3 tab). Ils affronteront les Etats-Unis en quarts

L’équipe de Suisse est toujours invaincue lors des mondiaux en Finlande. © Keystone
L’équipe de Suisse est toujours invaincue lors des mondiaux en Finlande. © Keystone
Publié le 25.05.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Mondiaux » La Suisse a terminé le tour préliminaire des mondiaux à Helsinki à la première place de son groupe après son succès 4-3 tab contre l’Allemagne. Elle affrontera les Etats-Unis demain en quarts de finale. Sans aller jusqu’à dire que le résultat final est secondaire, on peut tout de même avancer que l’essentiel était de faire un point contre les Allemands, pour être certain de finir en tête du groupe. Mission accomplie, et c’est un peu tout ce que l’histoire retiendra de cet Allemagne-Suisse.

Alors oui, avec un peu plus de réussite de Timo Meier (tirs sur les montants aux 38e et 55e), la Suisse aurait pu finir sur un septième succès dans le temps réglementaire et faire mieux qu’à Stockholm en 2013, où elle avait aussi obtenu 20 points. Pas grave.

Excellent Reto Berra

Ceci dit, les Suisses ont une fois de plus souffert contre les Allemands, même s’ils ont dominé ces derniers 22-13 aux shoots dans les deuxième et troisième tiers. Comme si les fantômes de PyeongChang 2018 et de Riga l’an passé n’étaient finalement jamais très loin. En triomphant lors des tirs au but avec un excellent Reto Berra, les Helvètes les ont peut-être éloignés un peu de la Finlande. Les joueurs de Patrick Fischer ont surtout fait preuve de paresse après l’ouverture du score d’Ambühl à la 2e. Pas franchement secoués par ce but, les Allemands ont attendu leur premier power-play pour répliquer. Les Helvètes ont offert un boulevard à Wissmann, et le défenseur ne s’est pas fait prier pour fusiller Reto Berra (12e).

Les hommes de Toni Söderholm ont même pris l’avantage à la 16e en mettant du trafic devant Berra. Le tir de Moritz Seider a trouvé Loibl pour une chanceuse déviation. Mais les Allemands ont su comment faire pour ennuyer Hischier et Cie. Quand les Suisses sont bousculés, ils sont moins efficaces: CQFD.

Capacité à réagir

Mais s’il y a une constante au sein de cette équipe de Suisse, c’est cette capacité à réagir lors du tiers médian. En sept matches, la Suisse en a gagné… sept. Là encore, les Helvètes ont mieux géré ces vingt minutes-là que les vingt premières. Pius Suter a égalisé d’un joli lancer à la 22e. Moins dérangés, les joueurs à croix blanche ont retrouvé un terrain plus propice à leurs qualités. Et lorsque le premier power-play est tombé à la 38e, le trio Meier-Moser-Malgin a joliment combiné pour donner enfin l’avantage à la sélection nationale. Dommage que la défense ait fait preuve de laxisme sur le 3-3 de Plachta à la 48e en le laissant s’infiltrer bien trop facilement dans le territoire helvétique. A corriger pour jeudi.

Car demain, ce sera le quart de finale face à une jeune équipe américaine, quatrième du groupe B. Les Etats-Unis ont perdu deux de leurs six premiers matches face à la Finlande (4-1) et la Tchéquie (1-0), mais ils ont réussi à dominer la Suède 3-2 ap. La Suisse partira favorite, mais les matches à élimination directe ne sont jamais une science exacte. ats

Allemagne - Suisse 3-4 tab (2-1 0-2 1-0 0-0)

Helsinki: 3882 spectateurs. Arbitres: Ohlund (SWE)/Stano (SVK), Spur (CZE)/Yletyinen (SWE). Buts: 2e Ambühl (Corvi, Herzog) 0-1. 12e Wissmann (Reichel/à 5 contre 4) 1-1. 16e Loibl (Seider, Moritz Müller) 2-1. 22e Suter (Malgin, Kukan) 2-2. 39e Malgin (Moser, Meier/à 5 contre 4) 2-3. 48e Plachta (Wissmann) 3-3. Tirs au but: Hischier, 0-1. Loibl, -. Riat, 0-2. Plachta, -. Suter, -. Noebels, -. Malgin, -. Fischbuch, -. Pénalités: 1 x 2’contre l’Allemagne, 4 x 2’contre la Suisse.

Allemagne: Grubauer; Holzer, Jonas Müller; Seider, Moritz Müller; Wissmann, Wagner; Gawanke; Pföderl, Reichel, Noebels; Plachta, Michaelis, Ehliz; Fischbuch, Loibl, Karachun; Soramies, Kastner, Schmolz; Ehl.

Suisse: Berra; Kukan, Siegenthaler; Fora, Moser; Egli, Geisser; Marti; Riat, Hischier, Meier; Simion, Malgin, Suter; Ambühl, Corvi, Herzog; Thürkauf, Kurashev, Bertschy; Miranda.

Notes: la Suisse sans Scherwey (blessé), Aeschlimann ni Glauser (surnuméraires). Tirs sur les montants: 38e Meier. 55e Meier. Temps mort de l’Allemagne (60e).

Au programme

Mondiaux en Finlande. Les affiches des quarts de finale. Jeudi 26 mai. A Helsinki: Suisse - Etats-Unis et Allemagne - République tchèque. A Tampere: Finlande - Slovaquie et Suède - Canada. Demi-finales samedi, finale dimanche.


Tristan Scherwey rentre aujourd’hui

Deux jours après s’être cassé la cheville droite dimanche soir lors de la victoire contre la France (5-2), Tristan Scherwey va rentrer en Suisse aujourd’hui. Il se fera opérer dans les plus brefs délais. Symbole de l’équipe de Suisse, guerrier capable de se jeter la tête la première sur un puck, cœur et tripes de cette sélection, Tristan Scherwey est revenu sur cette blessure: «C’est arrivé sur la charge que j’ai faite, je pensais me relever et je n’avais plus de sensations dans le pied. J’ai pensé que j’avais cassé mon patin ou que j’avais été coupé. Je suis sorti en espérant que c’était le patin. J’enlève la chaussette et le pied se met à enfler. Après un premier diagnostic, je suis parti à la clinique pour faire le plâtre, et ensuite à l’hôtel pour boire une bière. J’étais triste, mais ce n’était pas le moment de le montrer. Je pense que je ne suis pas encore dans cette phase où j’ai envie de montrer cette tristesse. J’aurai bien le temps après.» ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00