La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Petar Aleksic, moitié grand fou, moitié nounours

Samedi à Neuchâtel, Petar Aleksic peut offrir un nouveau titre à Olympic. Le 12e trophée depuis son arrivée

Coach pour le moins superstitieux, Petar Aleksic n’oublie jamais de témoigner sa reconnaissance au parquet qui le fait si souvent gagner. © Alain Wicht
Coach pour le moins superstitieux, Petar Aleksic n’oublie jamais de témoigner sa reconnaissance au parquet qui le fait si souvent gagner. © Alain Wicht

François Rossier

Publié le 27.05.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

SB League » Que serait Fribourg Olympic sans Petar Aleksic? Alors que le club fribourgeois n’est plus qu’à une victoire d’un 20e titre de champion de Suisse, qu’il peut décrocher dès samedi à Neuchâtel au terme de l’acte III de la finale des play-off qu’il domine 2-0 (lire aussi ci-dessous), l’entraîneur a déjà laissé une trace indélébile dans la riche histoire du club fribourgeois. «Si l’on regarde son palmarès, c’est le meilleur coach que l’on ait jamais eu», lâche d’emblée le président Philippe de Gottrau, qui a fait venir le technicien helvético-monténégrin à Saint-Léonard quelques semaines après son intronisation en 2013.

Neuf ans plus tard, Olympic n’est plus qu’à quelques minutes d’un cinquième titre de champi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00