La Liberté

Le smartphone mis à l’enquête

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le chercheur genevois a interrogé des usagers tant à Genève et Los Angeles qu'à Tokyo. © Charly Rappo / «La Liberté»
Le chercheur genevois a interrogé des usagers tant à Genève et Los Angeles qu'à Tokyo. © Charly Rappo / «La Liberté»
Partager cet article sur:
28.07.2020

Dans un ouvrage ambitieux et salutaire, Nicolas Nova questionne notre rapport à ce fétiche moderne

Thierry Raboud

Mobile » Le monde a la forme d’un smartphone. Omniprésent, ce rectangle numérique est à ce point indissociable de l’expérience moderne qu’il semble parfois la résumer. Véritable fétiche du contemporain, greffé à nos milliards de mains, il est l’incontournable interface nous reliant au grand Tout. Sa polyvalence passe pour omnipotence: nos gestes glissent et le réel obtempère. Au point que la fascination exercée par cet appendice technologique, devenu merveilleusement évident, semble parfois empêcher tout recul critique.

Ces dernières années, les voix paniquées n’ont certes pas manqué, mais procèdent bien souvent d’une forme alarmiste (et éminemment médiatique) de technophobie, qui échoue à saisir dans toute sa complexité cet obj

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00