La Liberté

Plus de 300 morts en Iran

Publié le 30.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Téhéran » Les autorités iraniennes ont pour la première fois fait état de la mort de plus 300 personnes dans les troubles qui ont suivi le décès de Mahsa Amini, 22 ans, après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran à la mi-septembre.

La mort le 16 septembre de cette jeune Kurde iranienne a déclenché une vague de manifestations, d’abord en province puis à Téhéran, qui a été réprimée par les forces de l’ordre. «Tout le monde dans le pays a été affecté par la mort de cette dame», a déclaré le général Amirali Hajizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de l’Iran, dans une vidéo mise en ligne par l’agence de presse Mehr.

«Je n’ai pas les dernières statistiques, mais je pense que nous avons eu peut-être plus de 300 martyrs et personnes tués parmi les meilleurs enfants de ce pays à la suite de cet incident», a-t-il ajouté, faisant allusion aux forces de l’ordre et aux manifestants.

L’ONG Iran Human Rights (IHR), basée en Norvège, a fait état d’au moins 448 personnes mortes «dans la répression des manifestations en cours à travers l’Iran». ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11