La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

COP28: les aides financières aux pays les moins développés au cœur des discussions

Assistera-t-on à une percée dans la lutte contre le réchauffement climatique lors de la COP28 à Dubaï? Pas sûr. Les divisions entre Etats sont grandes et les sommes à débourser gigantesques

Dubaï s’apprête à accueillir la 28e Conférence des parties sur le climat de l’ONU (COP). © Keystone
Dubaï s’apprête à accueillir la 28e Conférence des parties sur le climat de l’ONU (COP). © Keystone

Sevan Pearson

Publié le 28.11.2023

Temps de lecture estimé : 14 minutes

Réchauffement » C’est devenu un rituel. Chaque année se tient la Conférence des parties sur le climat de l’ONU (COP). La 28e édition a lieu à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre. Mais cette année, c’est une rencontre cruciale. Les Etats participants doivent en effet évaluer si les termes de l’accord de Paris (2015), qui vise à limiter le réchauffement à 1,5° par rapport à l’ère préindustrielle, seront tenus. Et ce, alors que les records de chaleur se multiplient.

«Pour respecter cet objectif, il faut une baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 50% d’ici à 2030 par rapport à 2010. Cela signifie de les diminuer de 9% par an dès maintenant», insiste Sonia Seneviratne, professeure en climatologie à l’EPFZ. «C’est donc une question

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11