La Liberté

«La chimie a sa place en agriculture»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour Stefan Odermatt (à gauche) et Jérôme Cassayre, cadre chez Syngenta, un «oui» dans les urnes ne ferait qu’entraîner l’importation de beaucoup plus de denrées alimentaires en Suisse. © Sacha Bittel/Le Nouvelliste
Pour Stefan Odermatt (à gauche) et Jérôme Cassayre, cadre chez Syngenta, un «oui» dans les urnes ne ferait qu’entraîner l’importation de beaucoup plus de denrées alimentaires en Suisse. © Sacha Bittel/Le Nouvelliste
Partager cet article sur:
19.05.2021

Pour Syngenta, en plein débat sur les pesticides, «toute agriculture est une intervention massive sur la nature»

Marie Parvex

Pesticides » Syngenta est le premier vendeur de pesticides dans le monde et détient la plus grande part du marché valaisan. Pour nous faire comprendre comment sont faits ces produits tant critiqués, ce géant du secteur a choisi de présenter le fleuron de ses recherches actuelles en nous recevant à Stein, près de Bâle, en présence de Stéphane Odermatt, chef des ventes produits en Suisse, et de Jérôme Cassayre, chimiste et directeur de la recherche pour les sites en Inde, en Angleterre et en Suisse, à Stein.

Ici, on cherche le Graal parmi des dizaines de milliers de nouvelles molécules chaque année, on s’essaie aussi aux produits de stimulation des plantes ou encore aux biopesticides utilisant des ravageurs, des champignons ou des microbes susceptibles de réguler les maladies. Interview.

Quelle serait la conséq

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00