La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le paradoxe postal de Levrat

Philippe Chatagny, Le Châtelard

Publié le 16.11.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

«La Poste de demain selon Levrat» (titre en une de La Liberté du 10 novembre). Et La Poste d’hier, l’a-t-il oubliée, La Poste d’hier? Cette Poste dont il défendait le personnel en manifestant devant les bureaux destinés à être fermés, à Prez-vers-Noréaz par exemple. Cette Poste qu’il a également décriée alors qu’il était président du syndicat de la communication. Mais c’est vrai qu’à l’époque, il était encore socialiste. Aujourd’hui, il n’en a gardé que la terminaison pour y adjoindre le préfixe opportun.

Eh oui, opportuniste, c’est ce qui qualifie le mieux Christian Levrat. Comment peut-on avoir été un défenseur des bas salaires, des emplois précaires et aujourd’hui annoncer la suppression pure et simple de 3855 revenus qu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Certains disent n’importe quoi

    La campagne pour la votation sur une 13e rente s’annonçait disputée. Voilà qu’elle devient pathétique et arrogante! Que les mirliflores à l’origine de...
  • Rentes insuffisantes

    Au-delà des luttes partisanes, on assiste à une reconnaissance unanime de la nécessité d’améliorer la situation des retraités AVS. Les rentes actuelles ne...
  • Nous le méritons bien

    Madame et Messieurs les ex-conseillers fédéraux, Mme Baume Schneider, honte à vous de vous prononcer contre la 13e rente AVS! Nous qui avons travaillé pendant...
  • Promesse de la droite: méfiance

    Il y a du rififi dans le monde agricole et selon un propos du conseiller national UDC Nicolas Kolly paru dans La Liberté du 9 février, «l’immense majorité des...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11