La Liberté

C’est humainement suicidaire…

Bernhard Hugo, Domdidier

Publié le 13.12.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

N’importe quel enfant sait changer les règles du jeu quand la partie devient injouable. Pourtant le monde adulte s’entête à prouver le contraire et se satisfait de pratiques climatiquement et humainement suicidaires. Ces exemples récents le prouvent. A la COP28, suggestion d’une vingtaine de pays industrialisés pour sortir de l’ornière climatique: triplement du nucléaire d’ici 2050 (LL 4.12), malgré le fait que, depuis son lancement à l’issue des Trente Glorieuses, les déchets n’ont toujours pas de solution de stockage définitif. Alors qu’en Ukraine, le monde craint un incident à Zaporijia ou l’utilisation de l’arme ultime, nos représentants feignent de méconnaître leur lien et les risques irréversibles générés par l’un ou l’autre.

Bien qu’on connaisse leur impact déterminant, l’OPEP (pays exportateurs de pétrole) refuse la sortie des énergies fossiles et démontre la volonté de mettre sous le tapis tout ce qui nous empêche de continuer comme avant. Face à cela, dans la presse récemment: un activiste a fait le choix de deux mois de prison plutôt que de payer son amende pour avoir filmé l’affichage d’un rapport du GIEC, collé avec de l’eau sucrée sur les murs d’un édifice public (LL du 13.12).

La naïveté assumée de ce lanceur d’alerte, confronté à une réaction judiciaire disproportionnée, se voudrait illustrative d’un combat nécessaire pour réfréner notre volonté consumériste forcenée et le partage inégalitaire des ressources qui nous favorisent aux dépens de milliards d’humains et même de nos enfants. Mais je crains qu’il n’obtienne même pas un soulèvement de paupière chez une majorité endormie, alors qu’un réveil à l’eau froide serait nécessaire!

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Tel est notre pays, la Suisse!

    Elle est comment votre Suisse? En vase clos? Un jardin peuplé uniquement de pommes Boskoop? La Suisse, je la vois dans mes salles de classe: l’élève vegan qui...
  • Lisons les paroles de Nemo…

    Il y a déjà plus d’une semaine… Une semaine à lire les commentaires des médias, à plonger dans l’univers artistique de Nemo que j’ai découvert en même temps...
  • Choquée par le député Thévoz

    Selon les dires de certaines et de certains, la Suisse ne serait pas concernée par l’homophobie, qui serait un problème à l’étranger, en Irak, en Hongrie, en...
  • Notre richesse réside aussi dans la diversité culturelle

    Le 21 mai a eu lieu la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. C’est un jour de commémoration de notre héritage...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11