La Liberté

Suggérer, plutôt que montrer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La scénographie couvre d’un voile de pudeur l’intimité étalée au grand jour de la duchesse. © Julia Foster
La scénographie couvre d’un voile de pudeur l’intimité étalée au grand jour de la duchesse. © Julia Foster
Partager cet article sur:
31.05.2021

Critique opéra

Comme une troublante impression qu’on ne veut pas tout nous dire, que ce que nous voyons se dérobe. Après avoir vu Pelléas et Mélisande (il y a un an à la fin du premier confinement) et Powder Her Face vendredi, tous deux à l’affiche ce week-end du festival Klanggg du Nouvel Opéra Fribourg, on dirait que le fil rouge du travail de Julien Chavaz, c’est une manière d’accepter les sous-entendus, de détourner le regard. La pièce de théâtre musical se joue dans un monde vaporeux, rêvé, psychédélique même. L’opéra contemporain – Powder Her Face est une œuvre de Thomas Adès – a la complexité d’un destin de femme. Un voile en recouvre le sens, comme s’il n’était pas nécessaire de le lever entièrement.

Mise à distance

Avec le m

Même sujet
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00