La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Damiano avait perdu toute envie

A 16 heures pile, jour après jour, il timbrait sans plus une seconde à perdre… © DR
A 16 heures pile, jour après jour, il timbrait sans plus une seconde à perdre… © DR

Michaël Perruchoud

Publié le 24.06.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Damiano se traînait dans les couloirs en cherchant à en faire le moins possible. A 16 h pile, il filait à la timbreuse, même que ça faisait rire les nouveaux qui ne comprenaient pas que l’on puisse s’accommoder de pareils tire-au-flanc.

Les anciens voyaient l’affaire un peu différemment. Damiano, ils l’avaient connu quand il se serait tatoué le logo de la boîte sur la poitrine, juste à côté du cœur. Il y croyait à son boulot, à son équipe, aux conduites qu’il posait un peu partout sur les chantiers de la région.

Il faisait partie d’un service d’urgence. Astreint au piquet. Parfois à Noël, parfois le dimanche. Et Noël tombait quelquefois un dimanche. On l’avait alerté. Une rupture inopinée, une intervention attendue. Il avait débarqué dans sa camionnette, évalué l’accident, jugé qu’il pouvait le régler seul. Faut pas déconner, il connaissait son job comme personne.

Sans attendre, il avait soulevé une plaque en fonte, s’était glissé sous la rue. Et l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Détruire une trop belle pierre

    Le mot de la fin Nadine, ce n’était pas à proprement parler ma cousine, et moins encore ma grande sœur, mais elle a un peu joué ces rôles-là sans l’avoir...
  • pictogramme abonné La Liberté Les paddles auront notre peau

    Le mot de la fin Vu de loin, ça a l’air plutôt rigolo. Ludique, convivial, en un mot: inoffensif. Paraît même qu’on peut y faire du Pilates. Pourtant, je ne...
  • pictogramme abonné La Liberté Les starchitectes et le client roi (chronique)

    Jacques Herzog et Pierre de Meuron, c’est d’abord une belle histoire. Amis d’enfance, ils usent les mêmes bancs à l’école primaire avant de se passionner pour...
  • pictogramme abonné La Liberté Vous ne l’auriez pas vu par hasard?

    Le mot de la fin Il n’était pas à FestiCheyres. Je ne l’ai pas vu non plus au Red Pigs, pas plus qu’aux Georges ou à l’Escale, pardon l’Estivale. J’ai posé...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11