La Liberté

22.01.2021

Une élue du parlement payernois veut lutter contre le harcèlement de rue

Léa Bucher a donné l'exemple de Fribourg, qui prend de nombreuses mesures pour lutter contre le harcèlement de rue. (photo prétexte) © Charly Rappo
Léa Bucher a donné l'exemple de Fribourg, qui prend de nombreuses mesures pour lutter contre le harcèlement de rue. (photo prétexte) © Charly Rappo

LMP

Partager cet article sur:

Léa Bucher, membre du parlement payernois, a déposé une motion lors de la séance du législatif de jeudi. Se faisant elle-même harceler lorsqu'elle se balade au centre-ville, elle demande à l'exécutif de lutter contre ce phénomène.

«Cela va de sifflements à des phrase comme «T’es bonne» ou «Donne-moi ton numéro». Membre du législatif payernois et du Parti Socialiste et Indépendants (PSIP), Léa Bucher en a assez de se faire harceler lorsqu’elle se balade au centre-ville de Payerne. Si la pandémie de Covid-19 a un peu atténué le problème, l’étudiante de 23 ans estime qu’il faut agir. Elle a déposé une motion lors de la séance du parlement payernois d’hier.

Parmi ses objectifs, Léa Bucher demande la création d’un groupe de travail afin d’élaborer une stratégie visant à contrer le harcèlement de rue à Payerne sur le long terme. Elle souhaite aussi que la commune soutienne des actions pour sensibiliser et prévenir ce phénomène de société.

Le Municipal en charge des affaires sociales, Edouard Noverraz, s’est dit «très touché» par ce témoignage. Il a rappelé l’existence de diverses actions mises en place pour améliorer le sentiment de sécurité à Payerne, tels que les médiateurs de rue, et a encouragé le législatif à soutenir la motion. Ce qui a été fait. La Municipalité planchera donc sur le sujet.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00