La Liberté

24.08.2021

Un «marabout» a soulagé ses victimes de 290'000 francs

Le marabout-arnaqueur faisait croire à ses dupes qu'il effectuerait un «travail spirituel» pour résoudre leurs problèmes. © DR (photo prétexte)
Le marabout-arnaqueur faisait croire à ses dupes qu'il effectuerait un «travail spirituel» pour résoudre leurs problèmes. © DR (photo prétexte)

MRZ

Partager cet article sur:

Après une enquête de longue haleine, les polices fribourgeoise et genevoise ont interpellé un escroc qui faisait croire à ses dupes qu'il pouvait résoudre leurs problèmes familiaux, financiers, professionnels ou sentimentaux.

L’individu, âgé de 30 ans, a été appréhendé le 24 novembre 2020 lors d’un rendez-vous avec l’une de ses victimes. Il est toujours sous les verrous et le Ministère public fribourgeois a ouvert une instruction pénale, a communiqué mardi la police.

Les enquêteurs sont parvenus à identifier treize personnes ayant fait appel aux «services» de l’aigrefin, qui a sévi dans le canton de Fribourg ainsi qu’ailleurs en Suisse. Il est parvenu à soutirer une somme totale de 290’000 francs en mettant ses dupes en confiance et en les persuadant qu’il pouvait résoudre leurs ennuis. La police fribourgeoise était sur ses traces depuis l’automne 2019.

Dans un premier temps, les victimes contactaient le marabout qui leur proposait un premier rendez-vous lors duquel il exigeait un montant correspondant au prix de la consultation. Par la suite, il les manipulait en leur racontant des histoires de «travail spirituel» censé résoudre leurs problèmes d’ordre familial, financier, professionnel ou sentimental. Il ne s’agissait que d’un prétexte pour leur soutirer d’importantes sommes d’argent, que les dupes étaient supposées récupérer une fois le travail terminé. Cela n’arrivait évidemment jamais.

La police invite la population à se méfier de ces marabouteurs-arnaqueurs, qui opèrent via les petites annonces dans les journaux ou sur internet. Ils profitent du fait que les lésés traversent des périodes difficiles et exploitent leur vulnérabilité pour les mettre en confiance et leur soutirer des sommes importantes. En cas de problèmes personnels, mieux vaut se tourner vers une personne de confiance, un thérapeute ou une autorité (Justice de paix, commune...). Ne pas hésiter à contacter la police lorsque l’on suppute une arnaque, conclut le communiqué.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00