La Liberté

Une petite partie de la solution

Partager cet article sur:
07.05.2021

Je suis propriétaire de forêts privées. Auparavant richesse, ce patrimoine est devenu un bien difficile à entretenir. Je le fais par passion et conviction. Une partie du bois que produit ma forêt est utilisée pour chauffer ma maison familiale. Le reste est commercialisé dans une scierie locale. Malgré mon engagement, il n’y a que très peu de débouchés intéressants. C’est pourquoi malheureusement nos forêts sont sous-exploitées et vieillissantes.

Selon la conférence de presse relatée récemment dans vos colonnes, près de la moitié du bois qui pourrait servir à produire de l’énergie reste en forêt. Ce potentiel est actuellement encore remplacé par des énergies grises. Ce constat est d’autant plus étonnant alors que nos autorités cherchent par tous les moyens à diminuer rapidement la production de CO2.

L’exploitation forestière est nécessaire pour que la forêt puisse remplir les fonctions que la société attend d’elle. La forêt qui accueille la population, qui produit un matériel renouvelable, qui protège contre les éléments et qui est un refuge pour la biodiversité, mérite un bien meilleur sort que ce mépris pour une matière première renouvelable qui se trouve à nos portes.

Alors, Mesdames et Messieurs les décideurs, décidez! Et vite car le temps presse. Le climat, les générations futures et la forêt vous disent d’ores et déjà merci.

Olivier Curty, Grolley

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00