La Liberté

Tarification médicale à revoir

Publié le 04.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Santé » Le Conseil fédéral refuse une nouvelle fois le tarif pour l’ambulatoire (Tardoc).

Le nouveau tardif médical pour le secteur ambulatoire (Tardoc) progresse. Il n’est toutefois pas suffisamment abouti pour obtenir l’approbation du Conseil fédéral, a annoncé celui-ci hier.

Introduit en 2004, Tarmed est jugé dépassé et doit être remplacé. Le tarif ne correspond plus aux prestations médicales, aux besoins des patients et à la manière de travailler des médecins, a expliqué le ministre de la Santé Alain Berset.

L’association d’assureurs Curafutura et la Fédération des médecins suisses (FMH) ont présenté en juillet 2019 le Tardoc. Cette version avait déjà été refusée par le Conseil fédéral en raison d’importantes lacunes.

La nouvelle mouture, déposée en décembre 2021, subit donc le même sort. Elle ne remplit toujours pas les exigences légales, notamment la neutralité des coûts, a dit Alain Berset.

Curafutura et la FMH regrettent la position de Berne. Cette décision «incompréhensible» affaiblit selon eux le partenariat tarifaire. H+ et Santésuisse comprennent, eux, les motifs du gouvernement. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11