La Liberté

Ne pas finir pomme avec le bour!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ne pas finir pomme avec le bour! © KEYSTONE
Ne pas finir pomme avec le bour! © KEYSTONE
Partager cet article sur:
21.05.2021

Analyse. La campagne sur les pesticides est en train de partir en vrille. Aux banderoles des paysans taguées ou arrachées ont répondu des invectives et même des menaces de mort sur les partisans des deux initiatives

Philippe Castella

La campagne sur les pesticides est en train de partir en vrille. Aux banderoles des paysans taguées ou arrachées ont répondu des invectives et même des menaces de mort sur les partisans des deux initiatives. La sénatrice Céline Vara (verts, NE) a dû être placée sous protection policière et Franziska Herren, à l’origine de l’initiative «pour une eau potable propre», s’est mise en retrait pour se protéger du torrent de haine.

Les deux camps en appellent à une désescalade, mais cette campagne laissera des traces. Il y a certes déjà eu des précédents, mais l’ampleur du phénomène surprend. La démocratie directe est mise sous pression, car elle implique un débat populaire ouvert et empreint d’un certain respect.

Le climat dans l’ombre

Cette campagne sur les pesticides at

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00