La Liberté

Les projecteurs sur Gilles Marchand

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le patron de la SSR doit convaincre son conseil d’administration et les élus qu’il prend la mesure de la crise suscitée par le Dariusgate. Keystone
Le patron de la SSR doit convaincre son conseil d’administration et les élus qu’il prend la mesure de la crise suscitée par le Dariusgate. Keystone
Partager cet article sur:
05.11.2020

Patron de la RTS au moment du harcèlement, le dirigeant devra apporter plusieurs réponses

Philippe Boeglin et Philippe Castella

Harcèlement » Le choc ne s’est pas estompé. Les révélations du Temps sur le harcèlement sexuel et professionnel opéré au sein de la RTS ces dernières années ont déclenché un véritable tourbillon. Au début, c’était surtout l’ex-présentateur vedette du 19 h 30, Darius Rochebin, qui se trouvait au centre de l’attention, ainsi que deux autres cadres mis en cause.

Mais peu à peu, les projecteurs se déplacent sur les dirigeants de l’époque et leur réaction. En tête de ceux-ci figure Gilles Marchand: patron de la RTS au moment des faits allégués, il est entre-temps monté en grade pour devenir le directeur général du groupe audiovisuel public SSR, structure mère de la RTS.

Une «erreur»

Gilles Marchand devra répondre au parlement. Car l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00