La Liberté

Le loup accusé de faire un carnage

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Engager un berger pour la saison estivale est une solution trop onéreuse pour beaucoup d'éleveurs © Keystone-photo prétexte
Engager un berger pour la saison estivale est une solution trop onéreuse pour beaucoup d'éleveurs © Keystone-photo prétexte
Partager cet article sur:
28.07.2021

Les éleveurs lancent un cri d’alarme et demandent à Berne des mesures contre le prédateur trop vorace

Andrée-Marie Dussault

Cantons alpins » Cent six dans les Grisons, 120 en Valais et un nombre encore indéterminé au Tessin. C’est la quantité de bêtes d’élevage qui ont été attaquées par des loups dans ces trois cantons depuis le début de l’année, avec une augmentation notable ces dernières semaines. Un carnage. A tel point que les alpages se vident, les éleveurs ne pouvant plus poursuivre leur travail dans les conditions actuelles, alors que la saison d’estivage est loin d’être terminée.

Considérant la situation «gravissime et insoutenable», les éleveurs alertent les autorités fédérales, faisant valoir que si la protection excessive du loup n’est pas relâchée, les alpages vont dépérir rapidement et le territoire se dégrader.

Les moutons avec le GPS

Nadia Filisetti v

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00