La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L'initiative populaire contre l’élevage intensif en 7 questions

Alain Berset s’oppose à l’initiative populaire contre l’élevage intensif

Les initiants déplorent qu’actuellement en Suisse, seuls 12% de tous les animaux d’élevage ont un jour accès à un pré. © Keystone
Les initiants déplorent qu’actuellement en Suisse, seuls 12% de tous les animaux d’élevage ont un jour accès à un pré. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 29.06.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Agriculture » Un jour après avoir soutenu devant les médias la réforme de l’AVS, Alain Berset a remis le couvert hier pour combattre l’initiative populaire «Non à l’élevage intensif». Cet objet sera soumis au peuple le 25 septembre. «C’est clair que le bien-être des animaux doit être garanti», a reconnu le conseiller fédéral. «Mais nous avons déjà une loi sur la protection des animaux qui est l’une des plus strictes au monde», rappelant que «l’élevage intensif est déjà interdit en Suisse».

1. Que demande l’initiative?

Le texte de l’initiative veut proscrire l’élevage intensif. La Confédération devrait fixer des critères plus stricts en matière d’hébergement, de soins, d’accès à l’extérieur

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11