La Liberté

Jusqu'au tribunal fédéral pour l'appellation Champagne

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’industrie française du champagne a obtenu que les bouteilles contenant des vins produits sur le territoire de la commune de Champagne ne puissent pas porter l’étiquette «Champagne», comme ici en 2002. © Keystone-archives
L’industrie française du champagne a obtenu que les bouteilles contenant des vins produits sur le territoire de la commune de Champagne ne puissent pas porter l’étiquette «Champagne», comme ici en 2002. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
20.05.2021

Le Conseil d’Etat vaudois adresse un recours à la Haute Cour pour valider une appellation contestée

Michel Walter

Viticulture » Le conflit fait la joie de la presse internationale depuis bientôt vingt ans. Son origine est connue: la modeste commune viticole vaudoise de Champagne (1048 habitants au dernier décompte) porte le même nom que le prestigieux vin mousseux français. Or l’industrie française du champagne est intraitable sur la question du monopole absolu d’utilisation du nom champagne qu’elle revendique. Puissante, elle a obtenu que les bouteilles contenant des vins produits sur le territoire de la commune de Champagne (en rien des vins mousseux) ne puissent plus porter l’étiquette «Champagne».

La commune n’a jamais accepté cette interdiction, en vigueur depuis 2002, et elle n’a cessé depuis de se battre par tous les moyens et sur tous les fronts pour récupérer ce qu’elle considère comme un droit. Elle vient d’obtenir un soutie

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00