La Liberté

Critiquer la politique des petits copains chez les autres, ça fait du bien

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Derrière les murs des écoles de Zurich, certaines élites ont tendance à se faire de petits cadeaux… © Keystone/Photo prétexte
Derrière les murs des écoles de Zurich, certaines élites ont tendance à se faire de petits cadeaux… © Keystone/Photo prétexte
Partager cet article sur:
24.07.2021

Ariane Gigon

Fonction publique. » Outre-Sarine

La droite jubile à Zurich: elle qui ne cesse de dénoncer l’hégémonie rose-verte vient de se faire livrer sur un plateau une «preuve» des dérives que le pouvoir peut engendrer. Dans son viseur: un futur directeur d’école. Non seulement ce socialiste a été choisi par l’autorité qu’il préside lui-même, mais en plus il touchera, grosse cerise sur le très joli gâteau, un dédommagement de 651 000 francs, tout à fait légal par ailleurs. L’indignation ne faiblit pas et elle est aussi partagée par de nombreux «camarades»,

L’affaire a été dévoilée mercredi par le Tages-Anzeiger: le président d’un arrondissement scolaire de la ville a été choisi par son propre organe pour reprendre, dès la rentrée, la direction d’une école considérée comme difficile. Certes, ce socialiste de 56 ans assure ne pas avoir participé à la procédure de désignation, mais ce sont ses collègues directs, et subordonnés, qui l’ont désigné.

De nombreux parents d’élèves ont mani

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00