La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Cassis va devoir jouer les équilibristes

En juin 2019, l’ambassadeur Yves Rossier (à g.) recevait Ignazio Cassis pour inaugurer les nouveaux locaux de l’ambassade suisse à Moscou. Le Fribourgeois a été déplacé en Lettonie. Keystone-archives
En juin 2019, l’ambassadeur Yves Rossier (à g.) recevait Ignazio Cassis pour inaugurer les nouveaux locaux de l’ambassade suisse à Moscou. Le Fribourgeois a été déplacé en Lettonie. Keystone-archives
Partager cet article sur:
Publié le 08.01.2021

Analyse » Mais que devient Ignazio Cassis? Le ministre des Affaires étrangères a traversé l’année 2020 de manière transparente. Lui, l’ancien médecin cantonal, aurait pu apporter toute son expérience au Conseil fédéral dans la gestion de la crise sanitaire. Il n’y a joué qu’un rôle marginal, et la plupart du temps, semble-t-il, surtout pour relayer les préoccupations des milieux économiques chères à son parti, le PLR. A sa décharge, son département est le moins impliqué des sept dans la gestion de cette crise.

L’année 2021 ne sera à coup sûr pas un copier-coller pour l’italophone. Elle vient à peine de commencer que le voilà déjà bien chahuté dans la presse alémanique. Le Tages-Anzeiger révèle cette semaine une histoire assez troublan

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00