La Liberté

«C’est une respiration nécessaire pour la jeunesse»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Nous allons contacter tous les artistes avec lesquels nous avons des projets. Nous ferons tout pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles.» © Charles Ellena
«Nous allons contacter tous les artistes avec lesquels nous avons des projets. Nous ferons tout pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles.» © Charles Ellena
Partager cet article sur:
14.04.2021

Les réouvertures annoncées par le Conseil fédéral sont accueillies avec joie par les clubs et festivals. Premières réactions des acteurs du milieu.

Olivier Wyser

Anya Della Croce
Coordinatrice romande de Petzi, la Fédération suisse des clubs et des festivals de musiques actuelles

«Après presque une année de fermeture, c’est forcément une bonne nouvelle! Mais attention… Pour autant que les aides soient maintenues. Cela va être compliqué d’organiser des concerts avec les restrictions en vigueur… Imaginez un concert de hip-hop ou de metal sans bar et avec des places assises. Donc nous sommes contents de pouvoir reprendre nos activités, c’est une respiration nécessaire pour la jeunesse. Mais ne nous voilons pas la face, ce ne sera pas économiquement viable. De plus, il ne sera pas facile de boucler une programmation en quelques jours. Il n’y a plus de marché! Cela laissera de la place aux artistes locaux.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00