La Liberté

La déception s’est vite envolée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Avant de partir, Antonin Savary s’était entraîné chez lui, aux Monts-de-Riaz. Charly Rappo-archives
Avant de partir, Antonin Savary s’était entraîné chez lui, aux Monts-de-Riaz. Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
16.02.2021

Antonin Savary est rentré hier de ses premiers championnats du monde juniors

Patrick Biolley

Ski de fond » «Le matin, tu te lèves avec le soleil qui resplendit sur le lac gelé, c’est magnifique. J’ai été ébloui par la beauté du paysage.» Le premier réveil d’Antonin Savary à Vuokatti, dans le centre de la Finlande, avait tout d’un rêve. Sauf que si le Gruérien est allé flirter avec le cercle arctique en plein mois de février c’était pour participer à ses premiers championnats du monde de ski de fond, son grand objectif de la saison. Dans le froid polaire – le thermomètre jouait autour des – 20 °C – il a découvert une piste qui ne lui a que peu convenu. «C’est un peu comme à Campra, un endroit que je n’affectionne pas, c’est vallonné, souffle le fondeur de 18 ans joint par téléphone. Je préfère quand il y a une grosse descente. C&rs

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00