La Liberté

Déjà deux Suisses sur le podium

Marco Odermatt (à gauche) et Gino Caviezel: les Suisses ont frappé fort d’entrée. © Keystone
Marco Odermatt (à gauche) et Gino Caviezel: les Suisses ont frappé fort d’entrée. © Keystone
Partager cet article sur:
19.10.2020

Marco Odermatt (2e) et Gino Caviezel (3e) ont terminé derrière Lucas Braathen hier à Sölden en Autriche

Ski alpin » La saison a démarré de manière quasi parfaite pour l’équipe de Suisse masculine. Marco Odermatt et Gino Caviezel ont respectivement terminé 2e et 3e du géant de Sölden, enlevé par le Norvégien Lucas Braathen qui décroche à 20 ans sa première victoire en Coupe du monde. Marco Odermatt a manqué de très peu, 0’’05, son deuxième succès sur le cirque blanc. Le prodige nidwaldien de 23 ans n’a pas grand-chose à se reprocher: 7e sur le premier parcours, il a signé le meilleur chrono en finale pour décrocher le cinquième podium de sa carrière, le quatrième dans la discipline.

«C’était une journée parfaite pour moi et pour toute l’équipe, a lâché Marco Odermatt. Nous avons effectué de très bons entraînements cet été. Il ne m’a pas manqué grand-chose pour gagner, mais je suis très content. D’autant plus que je partage cela avec Gino. Et je sens que je suis très proche de ma première victoire en géant.»

Les cadors derrière

Si sa disette se poursuit, le géant masculin suisse – sevré de victoire depuis mars 2011 – a néanmoins placé deux de ses représentants sur un podium pour la première fois depuis 11 ans (Cuche 1er et Janka 3e en 2009 à… Sölden). Leader après la manche initiale, Gino Caviezel a en effet bien tenu le choc l’après-midi.

Le surprenant Grison de 28 ans, dont la marge était infime (0’’31 sur Odermatt), a concédé 0’’46 à Lucas Braathen pour s’offrir un premier podium. Il laisse derrière lui des cadors comme Alexis Pinturault (4e à 0’’49) ou Henrik Kristoffersen (5e à 0’’56), dont le retard était inférieur à deux dixièmes après le premier tracé. Loïc Meillard (23 ans) a complété la belle performance d’ensemble helvétique en terminant 5e à égalité avec le Norvégien, lauréat du dernier globe de géant. Le Neuchâtelo-Valaisan, 6e après la première manche, figure ainsi pour la 15e fois dans le top 10 d’un géant. «C’est dur de faire mieux en tant qu’équipe», a-t-il souligné.

«Donner le maximum»

«Nous avons profité de super conditions d’entraînement la semaine dernière à Diavolezza, et sommes arrivés ici sans nous poser de questions. Nous voulions juste attaquer et prendre du plaisir, a poursuivi Loïc Meillard. On sait qu’à chaque fois l’un de nous peut finir devant. Cela nous permet de donner le maximum et de progresser.»

Le Bagnard Justin Murisier, qui a changé de matériel ce printemps, a pour sa part obtenu une prometteuse 11e place. Un cinquième Suisse a marqué des points sur le Rettenbach, le Grison de 28 ans Daniele Sette (20e). Trois Helvètes étaient en revanche restés à quai après la manche initiale, parmi lesquels Tanguy Nef, 55e et dernier temps. ats

Classements

Sölden (AUT). Coupe du monde. Messieurs. Géant (dimanche): 1. Lucas Braathen (NOR) 2’14’’41. 2. Marco Odermatt (SUI) à 0’’05. 3. Gino Caviezel (SUI) à 0’’46. 4. Alexis Pinturault (FRA) à 0’’49. 5. Henrik Kristoffersen (NOR) et Loïc Meillard (SUI) à 0’’56. 7. Zan Kranjec (SLO) à 0’’77. 8. Leif Kristian Nestvold-Haugen (NOR) à 1’’04. 9. Thibaut Favrot (FRA) à 1’’21. 10. Luca de Aliprandini (ITA) à 1’’37. 11. Justin Murisier (SUI) à 1’’38. Puis: 20. Daniele Sette (SUI) à 2’’27. 28 des 30 finalistes classés. Notamment éliminé en finale: Ted Ligety (USA).

Dames. Géant (samedi): 1. Marta Bassino (ITA) 2’19’’69. 2. Federica Brignone (ITA) à 0’’14. 3. Petra Vlhova (SVK) à 1’’13. 4. Michelle Gisin (SUI) à 1’’30. 5. Mina Fuerst Holtmann (NOR) à 1’’75. 6. Sofia Goggia (ITA) et Meta Hrovat (SLO) à 2’’47. 8. Lara Gut-Behrami (SUI) à 2’’56. 9. Tessa Worley (FRA) à 2’’79. 10. Paula Moltzan (USA) à 2’’81. 11. Andrea Ellenberger (SUI) à 3’’54. Puis: 22. Priska Nufer (SUI) à 5’’39. 26. Wendy Holdener (SUI) à 7’’28. 27 des 30 finalistes classées.


Deux manches très solides pour Michelle Gisin

Michelle Gisin tient déjà la forme. L’Obwaldienne de 26 ans a égalé samedi le meilleur résultat de sa carrière en géant, terminant 4e à Sölden en ouverture de la Coupe du monde. Elle a concédé 1’’30 à la gagnante, l’Italienne Marta Bassino, échouant à 0’’17 de la troisième marche du podium occupée par la Slovaque Petra Vlhova. «C’est sensationnel de réussir cela en début de saison. J’ai livré deux manches très solides», s’est réjouie une Michelle Gisin pas du tout déçue d’avoir manqué de peu son premier podium en géant. Quatrième le matin, elle a conservé ce rang en réussissant le 7e temps en finale pour obtenir son quatrième top 10 en géant. Neuvième l’hiver précédent sur le glacier du Rettenbach, Michelle Gisin fait aussi bien qu’en novembre 2019 à Killington. Elle avait alors déjà terminé 4e d’une course gagnée par... Marta Bassino. Mais la championne olympique de combiné avait manqué la 3e place, occupée par la grande absente de Sölden Mikaela Shiffrin, pour 0’’02. ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00