La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’heure de vérité a sonné pour la Suisse

Ce samedi à 15 h, la troupe de Yakin défie la Hongrie pour son entrée en lice. De quoi est-elle capable?

Tous dans la même direction. L’équipe de Suisse est-elle encore mieux armée en Allemagne qu’en 2021? © Keystone
Tous dans la même direction. L’équipe de Suisse est-elle encore mieux armée en Allemagne qu’en 2021? © Keystone

Jonas Ruffieux, Cologne

Publié le 14.06.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Ce samedi, à Cologne, ils seront quelques dizaines de milliers à supporter l’équipe de Suisse, tout de rouge vêtus. Les fans se sont déjà donné rendez-vous, d’ailleurs, à l’extérieur de la ville, pour une procession d’une heure avant de rejoindre le stade dans lequel ils s’époumoneront afin d’encourager leurs protégés. Quand sonnera l’heure, enfin, de la vérité. A 15h, précisément, pour affronter la Hongrie dans un match déjà capital, le premier de son Euro 2024.

La Suisse est-elle favorite?

Oser prétendre le contraire serait faire preuve de trop de modestie. Avec la qualité individuelle de ses joueurs et son expérience, la sélection de Yakin part avec une longueur d’avance sur la Hongrie, mais une, seulement. «Je m’attends à une formation hongroise qui évoluera de manière très compacte, avec un bloc agressif, qui défend en avançant», prédit le latéral Silvan Widmer, après avoir accompli son travail à l’analyse vidéo. «Ce premier match est si important. Il peut nous donner les

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11