La Liberté

Tarif «indigne», dit Syndicom

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le personnel d’Epsilon, comme celui de la maison mère, La Poste, travaille souvent la nuit. © Keystone/photo prétexte
Le personnel d’Epsilon, comme celui de la maison mère, La Poste, travaille souvent la nuit. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
12.05.2021

Dans les cantons de Vaud et Fribourg, Epsilon veut diminuer des salaires dès cet été

TADEUSZ ROTH

Distribution » Le syndicat des médias et de la communication Syndicom dénonce: «17 francs 44 de l’heure, le prix indécent du labeur pour La Poste Suisse.» C’est le salaire horaire que prévoit, dès cet été, l’entreprise Epsilon pour son personnel vaudois et fribourgeois, qui assure notamment la distribution de publicités pour La Poste.

En cause: une restructuration de la filiale qui emploie plus de 600 personnes en Suisse romande. A Genève, le salaire minimum légal de 23,14 francs de l’heure les protège de ces baisses.

Moins de 3000 francs

Secrétaire régionale de Syndicom, Virginie Zürcher rappelle que le problème est plus ancien. Il y a deux ans, son syndicat indiquait déjà avoir constaté des manquements chez Epsilon. Ils concernaient le travail au noir, la durée des journées ou les indemnités non payées.

Avec moins de 3000 francs par mois, le montant désormais proposé ne permet pas de vivre dignement, estime Virginie Zürcher. D’après elle, la plupart des salariés

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00