La Liberté

Les examens éliminatoires à l’Unil

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les étudiants de l’Université de Lausanne ont le sentiment d’avoir été oubliés depuis le début de la crise et demandent que la direction en tienne compte. © Keystone
Les étudiants de l’Université de Lausanne ont le sentiment d’avoir été oubliés depuis le début de la crise et demandent que la direction en tienne compte. © Keystone
Partager cet article sur:
14.05.2021

L’Université de Lausanne n’a pas suivi les demandes de la Fédération des associations d’étudiants

Tadeusz Roth

Pandémie » «Nous continuons de demander que les examens de cette session ne soient pas pris en compte», explique d’emblée Hannah Wonta, secrétaire générale à la Fédération des associations d’étudiant·e·s (FAE).

A trois semaines de la fin du semestre, elle regrette la décision de la direction de l’Unil (Université de Lausanne) de maintenir le caractère éliminatoire de la session d’examens, malgré les demandes formulées par sa fédération en raison de la pandémie et de ses conséquences sur l’université.

La réponse négative de l’administration, qui avance essentiellement des arguments d’ordres organisationnels et logistiques, ne satisfait pas la FAE. Elle rappelle que 63% des étudiants se sont prononcés contre la comptabilisation des échecs lors d’un récent sondage.

Risques pour 2022

De son côté, la direction de l’Unil, qui dit «comprendre les grandes difficultés que traversent certains étudiants», confirme néanmoins la tenue des examens et leur caractère éliminatoire

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00