La Liberté

«Personne n’a appelé la hotline»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des soutiens-gorge avaient été accrochés autour de l’enceinte du Collège de Gambach pour protester contre une remarque faite à une jeune élève. © Sophie Gremaud
Des soutiens-gorge avaient été accrochés autour de l’enceinte du Collège de Gambach pour protester contre une remarque faite à une jeune élève. © Sophie Gremaud
Partager cet article sur:
02.09.2021

Les mesures mises en place pour des élèves du secondaire II victimes de sexisme sont peu utilisées

Stéphanie Buchs

Sexisme » Des mesures spéciales ont été mises en place en mai dernier pour les élèves du secondaire II victimes de sexisme. Le canton de Fribourg avait réagi en introduisant de nouveaux outils à la suite de la polémique générée en février autour d’une remarque qu’un professeur du Collège de Gambach avait émise à l’encontre d’une élève, demandant à cette dernière de porter un soutien-gorge sous son tee-shirt. Bilan de l’utilisation de ces outils avec François Piccand, chef du Service de l’enseignement secondaire du deuxième degré, dont les établissements prennent en charge plus de 5800 élèves.

Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les mesures qui ont été mises en place?

François Piccand: Nous avons mis

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00