La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Malgré les fêtes, les taxis galèrent

A cause de la pandémie, les Fribourgeois sortent moins et les taxis peinent à faire suffisamment de courses

Les chauffeurs de taxi subissent par ricochet les fermetures des lieux de loisirs. © Charly Rappo
Les chauffeurs de taxi subissent par ricochet les fermetures des lieux de loisirs. © Charly Rappo

Zoé Lüthi

Publié le 02.01.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Economie » Tartare et tiramisu. C’est le menu qu’a eu le temps d’avaler Mario Vitale, chauffeur indépendant à Taxi Neyruz, avant que son téléphone ne se mette à sonner frénétiquement le soir du réveillon. Son véhicule sept places a englouti à peu près 500 kilomètres, sillonnant les environs de Fribourg et de Bulle. Il n’a posé la tête sur son oreiller qu’à huit heures du matin. «C’est plutôt pas mal, pour une nuit de pandémie», concède le chauffeur.

Car jusqu’ici, les affaires étaient mauvaises. Depuis le début de la crise, les taxis souffrent des multiples fermetures: restaurants, discothèques, bars… Même lorsque ces lieux sont ouverts, les gens semblent moins sortir. Aussi n’y a-t-il plus grand monde à ramener.

600

Le nom

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00