La Liberté

«Le bilan de l’agglo est provisoire»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
René Schneuwly, président de l’agglo (au centre), et le syndic de Fribourg Thierry Steiert (2e depuis la droite) inauguraient en 2014 le premier tronçon de la transagglo à l’intersection entre le sentier du Nord et la rue François-d’Alt. © Corinne Aeberhard-archives
René Schneuwly, président de l’agglo (au centre), et le syndic de Fribourg Thierry Steiert (2e depuis la droite) inauguraient en 2014 le premier tronçon de la transagglo à l’intersection entre le sentier du Nord et la rue François-d’Alt. © Corinne Aeberhard-archives
Partager cet article sur:
23.08.2021

L’Agglomération de Fribourg est condamnée à se transformer pour faire place au Grand Fribourg

Patrick Chuard

Grand Fribourg » Dans environ trente jours, les citoyens du Grand Fribourg s’exprimeront sur le principe d’une fusion à neuf communes. Le projet de réaliser une capitale de plus de 74’000 habitants (lire ci-dessous) rendrait définitivement obsolète l’Agglomération de Fribourg (agglo). Celle-ci occupe le même territoire que le Grand Fribourg, la commune de Guin en plus. Instaurée en 2008, après des années de gestation difficiles et un vote populaire, l’agglo a vu le jour treize ans après la loi cantonale qui permettait la création de cette institution publique originale, dotée d’un pouvoir exécutif et d’un pouvoir législatif, du droit de référendum et d’initiative. En août 2020, fin de l’aventure: le Grand Conseil a décidé de transformer l’institution en simple association de communes, &ag

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00