La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«La santé, ce n’est pas d’avoir un hôpital tout près»

Publié le 01.06.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Urgences hospitalières » Sollicitée par le Parti socialiste, la Prof. Stéfanie Monod a réalisé un rapport sur la structure sanitaire idéale pour les urgences.

«La santé, ce n’est pas que des médecins et des hôpitaux, et il faut arrêter d’entretenir l’idée qu’on serait davantage en sécurité avec des urgences partout.» C’est ce que pense Stéfanie Monod, professeure en politique de la santé à Lausanne. Celle qui a également été pendant sept ans directrice du Service de la santé publique dans le canton de Vaud a présenté hier en conférence de presse un rapport sur les enjeux dans la prise en charge des urgences sanitaires. Il s’agissait d’un mandat du Parti socialiste afin d’alimenter les futurs débats avec des arguments étayés.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11