La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’opposition ne fait pas de bruit

Le transfert de trois sites d’une poche de l’Etat dans une autre poche de l’Etat n’est pas contesté

A Marly, le développement de la zone du Pré-aux-Moines dépend de la construction du nouvel axe routier Marly-Matran, fort contesté. © Alain Wicht
A Marly, le développement de la zone du Pré-aux-Moines dépend de la construction du nouvel axe routier Marly-Matran, fort contesté. © Alain Wicht

Magalie Goumaz

Publié le 07.05.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Démocratie » C’est l’objet le plus ardu mais aussi le moins débattu des votations du 15 mai. Dans le canton de Fribourg, les citoyens devront se prononcer sur le «Décret relatif au transfert de propriété et à l’octroi d’une dotation en capital en faveur de l’Etablissement cantonal de promotion foncière (ECPF)». En gros, l’Etat veut déplacer des biens de sa poche droite vers sa poche gauche, résument des députés qui ont approuvé l’objet en novembre dernier.

Officiellement, aucun parti, organisation ou mouvement ne s’y oppose. Et aucun argument contraire n’a été formulé. Mais il faudra néanmoins compter avec les irréductibles Neinsager. Les observateurs de la vie politique suisse constatent qu’ils forment un socle quasi inébranlable de 20% des votants environ. Dans le canto

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00