La Liberté

L’aide sociale reste un prêt

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les longues files d’attente constatées lors de distributions de nourriture aux plus démunis par l’association Reper n’ont pas pesé bien lourd dans la balance. © Charly Rappo-archives
Les longues files d’attente constatées lors de distributions de nourriture aux plus démunis par l’association Reper n’ont pas pesé bien lourd dans la balance. © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
26.03.2021

Le Grand Conseil maintient le remboursement de l’aide allouée aux personnes dans la précarité

Magalie Goumaz

Pauvreté » Les files d’attente qui se créent devant la distribution de nourriture n’ont pas ébranlé le Grand Conseil fribourgeois. Le Manifeste pour la dignité, soutenu par 58 associations caritatives, non plus. Hier, les députés ont rejeté par 53 voix contre 45 et une abstention une motion demandant de supprimer l’obligation de rembourser l’aide sociale dès que son bénéficiaire touche un certain revenu. Fribourg restera ainsi le seul canton romand à émettre cette exigence au nom du «principe de responsabilité».

«C’est maintenant qu’il faut se montrer solidaires.»
Martine Fagherazzi

Pour les motionnaires, Martine Fagherazzi (ps, Ecuvillens) et Violaine Cotting-Chardonnens (ps, Domdidier), l’aide sociale s’apparente ainsi &agra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00