La Liberté

«Il faut une vraie loi sur l’innovation»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour René Jenny, il était important que les membres de la CCIF qu’il préside se rencontrent en présentiel, après deux ans d’absence de l’Apéritif de printemps. C'est chose faite ce lundi, dans la BCF Arena © Charly Rappo
Pour René Jenny, il était important que les membres de la CCIF qu’il préside se rencontrent en présentiel, après deux ans d’absence de l’Apéritif de printemps. C'est chose faite ce lundi, dans la BCF Arena © Charly Rappo
Partager cet article sur:
06.09.2021

Selon René Jenny, l’économie fribourgeoise est en nette reprise mais il faut parfaire les conditions-cadres

François Mauron

Economie » A cause du Covid-19, cela faisait deux ans que la Chambre de commerce et d’industrie du canton de Fribourg (CCIF) n’avait plus organisé un de ces grands raouts qui font sa marque de fabrique. Ce lundi soir, cette lacune a enfin pu être comblée, grâce à l’Apéritif de printemps de l’économie fribourgeoise, devenu cette année un apéritif de fin d’été. Reporté trois fois en raison de la pandémie, cet événement a réuni un millier de personnes – des chefs d’entreprise ainsi que des personnalités des mondes politique et académique – dans la patinoire flambant neuve de Saint-Léonard. A la grande satisfaction de René Jenny, président de la CCIF.

Après deux ans d’absence, pourquoi était-ce important pour la CCIF d’organiser

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00