La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Economie d'énergie: sueurs froides pour les jacuzzis

La Confédération cible spas et saunas dans son appel à l’économie d’énergie. Vendeurs et privés inquiets

Dans son appel aux économies d’énergie, la Confédération cible notamment les jacuzzis, considérés énergivores. © AdobeStock
Dans son appel aux économies d’énergie, la Confédération cible notamment les jacuzzis, considérés énergivores. © AdobeStock

Nicole Rüttimann

Publié le 12.09.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Energie » Les bains chauds ont de quoi avoir des sueurs froides. Dans son appel à l’économie d’énergie, la Confédération cible particulièrement les bassins à remous dits spas ou les saunas. Considérés comme non essentiels et énergivores, ils sont les premiers concernés par les mesures en cas de pénurie et pourraient se voir privés d’électricité. Des perspectives qui interpellent privés, centres de bien-être et vendeurs.

Parmi eux, Dominique Conus, directeur de Dspas, à Ursy, constate ainsi que les questions des clients se multiplient. Son entreprise est active dans la vente de spas, saunas ou hammams depuis 1997. «Nous ne relevons pas de baisse, mais il faut tenir compte du délai de latence dû aux mises à l’enquête. On verra au printemps s’il y a un retour à la normale ou un

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11