La Liberté

Quand les fantômes défiaient la science

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En 1898, l’astronome Camille Flammarion accueille la célèbre médium Eusapia Palladino pour une séance de spiritisme. © Mairet/DR
En 1898, l’astronome Camille Flammarion accueille la célèbre médium Eusapia Palladino pour une séance de spiritisme. © Mairet/DR
Quand les fantômes défiaient la science
Quand les fantômes défiaient la science
Partager cet article sur:
25.06.2021

Au XIXe siècle, en plein rationalisme, des médiums très inspirés échauffent les esprits. Décryptage

Pascal Fleury

Paranormal » «Esprit, es-tu là?» Le médium entre en transe. «Des objets se mettaient à flotter, on entendait des coups frappés dans les cloisons, des essaims de mains invisibles frôlaient ou parfois même giflaient les personnes présentes», décrit le témoin d’une séance de spiritisme menée par l’Ecossais Daniel Dunglas Home, véritable star de la lévitation aux Etats-Unis dans les années 1850. Il a même fait voler des guéridons devant Napoléon III.

A Turin, en 1907, c’est la célèbre médium Eusapia Palladino qui matérialise des esprits: «La table frappe trois coups pour dire «Attention!». L’ingénieur Pomba est gratifié d’une visite de l’inconnu. Une tête entourée d’un rideau s’approche de lui et le baise, pendant

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00