La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ne pas tout dire: Sébastien Fontenelle fait l’éloge de la décence

Face à la multiplication de propos réactionnaires, le journaliste français Sébastien Fontenelle riposte

A Washigton, une femme proteste en 2020 avec le mouvement Black Lives Matters. © Clay Banks/Unsplash
A Washigton, une femme proteste en 2020 avec le mouvement Black Lives Matters. © Clay Banks/Unsplash

Roderic Mounir

Publié le 30.05.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Idées » C’est un essai ramassé et percutant, qui passe en revue l’imposture des idéologues réactionnaires. Il expose l’impunité dont jouissent les propagandistes de la haine, en dépit de leurs cris d’orfraie: «On ne peut plus rien dire!» Vraiment?

Le journaliste français Sébastien Fontenelle, chroniqueur à l’hebdomadaire de gauche Politis, déconstruit cette posture victimaire des éditocrates dans On ne peut pas tout dire – Petit éloge de la «censure». Pour en finir avec la «subversion sémantique» qui fait des mouvements féministes, antiracistes, LGBT ou décoloniaux les ennemis du débat démocratique.

Plaidoyer pour la décence et le vivre-ensemble, le livre offre un contrepoint salutaire aux rengaines sur des concepts aussi f

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11