La Liberté

La saveur de l’opérette viennoise

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Chœur Saint-Michel dans les parties chorales de la Fledermaus a été préparé par Philippe Savoy. © Corinne Aeberhard
Le Chœur Saint-Michel dans les parties chorales de la Fledermaus a été préparé par Philippe Savoy. © Corinne Aeberhard
Partager cet article sur:
06.09.2021

Critique concert

Alors que le vol des chauves-souris tutoie les derniers rayons du soleil sur le château de Morat en ce samedi 4 septembre, la Fledermaus vient clore l’édition 2021 des Murten Classics. Il revient au nouveau directeur musical du festival Christoph-Mathias Mueller de tenir la baguette lors de ce concert de gala. L’opérette de Johann Strauss, trop souvent réduite au poum-tchak-tchak de la valse ou au zik-boum de la polka, n’en demeure pas moins une œuvre riche en subtilités. Dès les premières mesures, l’Orchestre symphonique Bienne Soleure soigne le moindre détail d’articulation pour servir l’écriture raffinée du compositeur viennois. Loin de l’hystérie carnavalesque aux arômes de folie parisienne, la rigueur d’exécution, la qualité d’articulation et les phrasés lissés de l’OSBS définis

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00