La Liberté

Libraire, un métier particulier?

Fiona Ferro et ses coups de cœur littéraires du moment. © Fiona Ferro
Fiona Ferro et ses coups de cœur littéraires du moment. © Fiona Ferro
Partager cet article sur:
09.08.2021

Parle-moi de ton taf!

Le métier de libraire est souvent simplement associé à celui de la vente. La Page Jeunes vous propose aujourd’hui d’en découvrir les secrets avec Fiona Ferro, libraire en Sciences humaines chez Payot.

«Après des années d’errances estudiantines dans différents établissements, j’ai décidé de faire un apprentissage de libraire. Je ne connaissais pas vraiment ce métier, mais j’avais toujours eu l’amour du livre et je me suis lancée dans un CFC de 3 ans, avec des cours spécifiques au domaine du livre et à ses particularités. Cette formation, plus poussée en littérature et en sciences humaines que les autres formations de vente, m’a immédiatement plu et, à la suite de mon apprentissage, j’ai travaillé deux ans et demi à Payot Lausanne. Depuis six mois, je gère les rayons sciences humaines (notamment philosophie, histoire et sociologie) du magasin de Payot Fribourg.

Etre libraire, c’est avoir un quotidien varié. Il y a bien sûr l’aspect gestion et logistique comme dans n’importe quel point de vente, mais le livre est un produit particulier. Les conseils de lecture et les recherches d’ouvrages font partie intégrante de mon quotidien et c’est aussi cela que les gens viennent chercher dans cet endroit de partage qu’est une librairie. Une autre partie importante de mon métier est de décider de ce que je vais proposer dans les rayons et exposer. Il existe bien plus de livres que ce qu’il y a de bibliothèques et le choix n’est vraiment pas facile et implique une véritable réflexion littéraire. Je crois que le manque de place est la pire contrainte de n’importe quel libraire!

D’une certaine manière, le métier de libraire se distingue donc des autres métiers de la vente. Ce que je préfère dans ce métier, c’est l’accès presque illimité à tous types de littératures et de connaissances, mais aussi les discussions qui naissent parfois entre libraires et clients. J’ai découvert de nombreuses lectures sur les conseils de clients – habitués ou non – de la librairie.» Vélia Ferracini

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00