La Liberté

Une appli antivirus

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
06.04.2020

Recherche » Un consortium de chercheurs européens avec participation de l’EPFL est en train de mettre au point une application qui devrait permettre à tout un chacun d’être averti s’il a été en contact avec un porteur du coronavirus. L’anonymat serait garanti. Ce consortium regroupe 130 partenaires de huit pays, indique l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), dont Marcel Salathé, directeur du Laboratoire d’épidémiologie numérique, est partie prenante dans le projet. Le but est de développer un protocole anonymisé de suivi et d’alerte, basé sur la technologie Bluetooth.

Cette plateforme répond aux normes européennes de protection des données, expliquent ses promoteurs lors d’une conférence de presse en ligne. De telles applications pour smartphones avertissant si l’on a été en contact avec un porteur du virus existent déjà à Singapour, en Corée du Sud et en Chine. Elles ne sont toutefois pas utilisables telles quelles en Europe pour des raisons de protection des do

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00