La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

L’invitée: Soignante jusqu’au bout, et même au-delà

Marquée par ses rencontres avec des patients ayant choisi de mettre fin à leurs jours, Emilie Amey leur rend hommage dans son premier livre.

"Au début, c’était simplement pour moi, un exutoire pour mettre des mots sur mes émotions", confie Emilie Amey ©Charly Rappo
"Au début, c’était simplement pour moi, un exutoire pour mettre des mots sur mes émotions", confie Emilie Amey ©Charly Rappo

Angélique Eggenschwiler

Publié le 18.11.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Interview. » Ils s’appellent Lucien, Veronica, Claude ou Maéva. Douze prénoms d’emprunt réunis par Emilie Amey dans son premier ouvrage publié cet automne aux Editions Les Trois Colonnes. Leur point commun? Ils ont tous choisi de mourir, assistés dans cette démarche par la sensible Gruérienne. Infirmière de métier, elle livre dans un émouvant recueil quelques-unes des rencontres qui ont émaillé ses quatre années d’accompagnement dans une association romande d’aide au suicide. Quatre ans à écouter, rassurer, consoler à gestes feutrés, faire en sorte que ce moment soit le plus harmonieux possible, quatre ans à regarder la mort droit dans les yeux lorsque ses protégés s’envolent enfin; libres, légers… Comme des papillons.

Infirmière, Emilie Amey se sent «à sa place»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11